Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LULU FROM MONTMARTRE

Bouts de vie from Montmartre, Paris et ailleurs...

Tout ne va pas si mal finalement...

Du plus loin que je me souvienne, je me suis toujours plus ou moins considérée comme une artiste (bonjour, je suis la fille qui voulait faire Sylvie Vartan quand elle serait grande !), et quand au lycée on me conseillait de bosser mes maths pour faire des études "sérieuses", je répondais que je préférais lire Baudelaire ou Maupassant ("pense à son prochain roman" comme appréciation en maths, ça ne s'invente pas !). Bref, à défaut de devenir chanteuse ou écrivain, j'ai fait des études de communication, j'ai eu la chance de travailler assez vite après la fac et surtout de m'éclater dans mes boulots successifs. Et s'il y a bien une chose qui me faisait horreur, c'était le monde de l'entreprise. Sans être réellement devenue artiste, j'ai continué d'évoluer dans le monde des médias et du spectacle, et surtout, je n'ai jamais signé un seul CDI de ma vie (enfin, si, un, mais j'ai donné ma démission au bout de trois mois !).

Sauf que si tout se passe bien, 2014 devrait être pour moi l'année du grand changement... Ce projet que je muris depuis quelque temps déjà commence doucement à se concrétiser, et me voilà désormais lancée dans le grand bain de la création d'entreprise. Ben oui, tant qu'à faire, si je dois un jour m'intéresser à cette fameuse culture d'entreprise, autant que ce soit en tant que patron ! Bon, pour l'instant, patron de moi-même, mais c'est déjà ça. C'est ce qui m'a ainsi amenée à visiter hier le Salon des Entrepreneurs, et surtout à assister à une conférence intitulée "méthodologie, accompagnement et bonnes pratiques pour entreprendre et vivre de sa passion" ; tout un programme...

Tout ne va pas si mal finalement...

Et là, en écoutant les différents intervenants expliquer aux 5000 personnes dans la salle (donc potentiellement 5000 futurs entrepreneurs) qu'en France, il y avait environ 500 000 créations d'entreprise par an, que 15 millions de français voudraient un jour créer ou reprendre une entreprise, que le nombre de créations d'entreprises avait triplé en 10 ans, je me suis dit que finalement, tout n'allait pas si mal dans notre pays. Je m'exprime rarement sur des sujets économiques ou politiques, il y a vraiment beaucoup de choses qui comme tout le monde m'agacent ou me mettent hors de moi (je hais Christine Boutin, ça, c'est dit !), mais cet espèce de discours pessimiste permanent au sujet de l'avenir de la France me gonfle profondément. Bien sûr, ça n'est facile pour personne, et c'est même de plus en plus difficile pour beaucoup, mais il y également énormément de gens qui ont plein de bonnes idées, qui se lancent dans des aventures parfois complètement folles, qui ne pensent pas forcément qu'à faire du business, mais avant tout à s'épanouir et à aller jusqu'au bout de leur rêve et de leurs ambitions, et moi je trouve ça hyper motivant et rassurant !

Les allées du Salon étaient pleines, les conférences affichaient complet plus d'une demi-heure avant l'heure dite, et j'ai eu l'impression de me retrouver au Salon de l'Etudiant quelques années en arrière, à la recherche d'informations et de bons conseils pour mon avenir... Il faut savoir qu'en France, il existe beaucoup d'aides pour démarrer, et qu'une entreprise bien accompagnée a deux fois plus de chance de devenir pérenne dans les cinq premières années de son activité. J'ai même entendu qu'un créateur accompagné était à 80% sauvé ; ouf ! (bonjour le monsieur de le BGE PaRIF qui m'accompagne, je n'oublie pas notre RDV de vendredi matin...). Durant la conférence, il a beaucoup été question d'audace, de peur de l'échec qui fait avancer, d'innovation et surtout d'ambition. En gros, il faut voir grand pour devenir grand. Bien sûr, ce sont des discours plus faciles à tenir quand on est DG de Facebook France que quand on est patron d'une PME en difficulté, mais même si ça vaut ce que ça vaut, ça fait du bien à entendre. Le plus important, c'est de croire en soi, et ça c'est quelque chose dont j'ai toujours été persuadée, même si je ne suis pas devenue Sylvie Vartan ; c'est je ne devais pas y croire tant que ça finalement...

Maintenant, y a plus qu'à !

NB : petite pensée en écrivant ce post pour les deux fondatrices de Willina et un gros merde pour cette belle aventure !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lulu from Montmartre

Lulu, pacsée, maman comblée, marâtre assumée et communicante digitale de proximité. Lulu From Montmartre est mon blog personnel. Pour tout savoir sur Montmartre autrement, rendez-vous sur www.montmartre-addict.com.
Voir le profil de Lulu from Montmartre sur le portail Overblog

Commenter cet article

moickevin 31/03/2014 02:23

Ha ben ça fait plaisir un peu d'optimisme !! ;-)

Lulu from Montmartre 31/03/2014 22:07

C'est aussi ma nature !

Caroline - ParisianShoeGals 08/02/2014 15:22

Ah c'est très chouette de se lancer dans le grand bain avec de beaux projets comme ça. Beaucoup d'humour le prof de maths ! ;)

Lulu from Montmartre 11/02/2014 11:40

Il était incroyable ce prof !

Sheily 06/02/2014 15:57

Ah ! Je peux enfin commenter ! Je partage tellement ton point de vu à ce sujet... Et cette petite pensée me va droit au coeur !!

Lulu from Montmartre 08/02/2014 10:59

Je sais qu'on est sur la même longueur d'ondes... ;)

Babidji 06/02/2014 11:46

je te dis bon vent ! tu fais bien, n'écoute pas les autres, ne vois pas le verre à moitié vide ... je suis entièrement d'accord avec ton analyse ! je suis comme toi je n'ai jms signé de CDI et me suis barrée au moment où cela allait devenir inévitable pour me greffer à l'activité de mon Homme et devenir indépendante ! certes en ce moment je cherche du boulot mais plus par envie de changement et de vouloir aussi revenir dans les métiers de la com' réellement que par flippe d'être à mon compte ... je l'ai fait 7 ans et le temps est venu d'aller vers d'autres horizons. Objectivement je ne monte pas ma boîte car 2 entrepreneurs à la maison ce serait un peu casse gueule car l'Homme vivote sans non plus être richissime mais le jeu en vaut la chandelle crois moi ! bonne chance

Lulu from Montmartre 08/02/2014 10:58

Merci pour tes encouragements !

chocoladdict 06/02/2014 08:53

super je suis ravie pour toi, un gros merde pour la suite !
bien d'accord avec toi sur ce discours pessimiste qui s'auto entretient en ce moment ....
pour ma part, un an et demi après m'être lancé dans l'auto entreprise, j'ai l'impression de stagner et d'être un peu en galère financière perpétuelle alors je n'arrive pas à voir loin devant ni à voir plus gros...

Lulu from Montmartre 08/02/2014 10:58

Je pense que le fait de bosser seule est particulièrement difficile aussi... Bon courage, je suis sûre que ça va finir par payer !