Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LULU FROM MONTMARTRE

Bouts de vie from Montmartre, Paris et ailleurs...

Les femmes dans le monde du sport : courage et respect

Ce n'est plus un secret pour personne, je suis loin d'être une grande sportive ; non pardon, je rectifie, je ne suis pas sportive du tout ! Le sport et moi, nous avons divorcé il y a de nombreuses années déjà, si tant est que nous ayons eu un jour ne serait-ce que le début d'une histoire d'amour. Je vis très bien sans lui, et lui très bien sans moi, et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. C'est pourquoi j'ai d'autant plus d'admiration pour celles et ceux qui sont vraiment sportifs, encore plus pour celles et ceux qui en font leur métier.

Les femmes dans le monde du sport : courage et respect

Dans le cadre de la campagne initiée par Bwin sur les femmes dans le monde du sport, on m'a demandé de parler d'une athlète qui m'inspire... Me voilà bien embêtée, car si j'ai infiniment de respect pour toutes celles qui consacrent leur vie au sport, je n'en admire pas une en particulier, vu que le sujet ne m'intéresse que moyennement (vous avez vu, je le dis bien...). Pourtant, en réfléchissant bien, deux femmes me sont venues à l'esprit pour des raisons très différentes, l'une connue du grand public, l'autre pas du tout.

La première, c'est Nathalie Simon. Il se trouve que je la connais un peu, et qu'à chaque fois, cette fille me bluffe. Si elle est aujourd'hui plus connue en tant qu'animatrice télé, on oublie trop souvent qu'elle a obtenu le titre de championne de France de planche à voile en 1986, et qu'elle a remporté de nombreuses compétitions jusqu'au milieu des années 90.

Crédit photo : DR

Mais en plus d'être maîtresse dans sa discipline, Nathalie est ce qu'on appelle je pense une vraie sportive. J'en veux pour preuve ce fameux jour où nous étions partis avec PacsMan faire du ski dans la station qu'elle fréquente régulièrement. Nous sommes sur un télésiège et juste en dessous, nous voyons passer un couple en train de courir dans la neige à vive allure, genre 'trop facile on fait notre footing dans la poudreuse et alors ?". Pacsman me dit "ça c'est typiquement le genre de truc dingue que pourrait faire Nathalie... D'ailleurs attends... Nathalie ?", et là on voit une tête se lever et nous faire coucou ; c'était bien elle ! Je ne peux pas comparer avec ce que je suis capable de faire, vu que même courir à plat sur un stade, c'est pour moi mission impossible, mais imaginez trois secondes dans la neige, en pleine montagne... Moi je dis respect. Et ce n'est qu'un exemple, parce que je sais qu'elle fait des trucs encore plus fous ; de toute façon, rien que le fait de se lever à 6h du matin pour aller courir, ça me laisse sur le c... Et je crois qu'elle le fait tous les jours !

Dans un tout autre genre, si l'on considère la danse classique comme un sport, la femme pour qui je pense avoir le plus d'admiration est Françoise Beghin, ma première prof de danse, celle qui m'a tout appris, celle qui a toujours su que je ne ferai jamais de la danse mon métier (scoliose, hyper lordose et souplesse de plexiglass sont relativement incompatibles avec une carrière d'étoile) mais qui m'a toujours encouragé et soutenu. Promise à une très belle carrière de danseuse et à la veille de rentrer dans les ballets de Roland Petit, elle a été victime d'un terrible accident dont elle ressortie avec le corps brûlé de la tête aux pieds ; seul son visage a été épargné. Elle s'est battue durant des mois, des années, surmontant d'abord la douleur puis le regard des autres, et pourtant elle n'a jamais arrêté la danse, choisissant de transmettre sa passion aux plus petits en devenant professeur. Elle a formé de grandes danseuses, parmi lesquelles Nathalie Aubin, danseuse dans le corps de ballet de l'Opéra de Paris, et moi, elle m'a transmis l'amour de la danse et m'a appris la rigueur et l'élégance, ce dont je ne la remercierai jamais assez. Mais surtout, j'ai toujours admiré son courage, et je sais que c'est entre autre sa passion qui l'a sauvé. Je ne la vois malheureusement plus, mais je sais qu'elle est toujours un professeur apprécié et respecté, et toutes les petites filles du Conservatoire de Montreuil et de Rosny-sous-Bois gardent, j'en suis certaine, un magnifique souvenir des cours de danse avec Françoise.

N'oublions pas que de nombreuses grandes sportives sont également mamans (ce qui est le cas de Nathalie et de Françoise), et qu'à ce titre, elles méritent encore plus d'admiration et de respect...

Au fait, je vous ai dit que j'avais repris la danse ?

 

NB : Oui c'est moi sur la première photo, le seul jour où je considère avoir fait un exploit sportif, à savoir courir La Parisienne... Je l'ai fait une fois, voilà ! 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lulu from Montmartre

Lulu, pacsée, maman comblée, marâtre assumée et communicante digitale de proximité. Lulu From Montmartre est mon blog personnel. Pour tout savoir sur Montmartre autrement, rendez-vous sur www.montmartre-addict.com.
Voir le profil de Lulu from Montmartre sur le portail Overblog

Commenter cet article

Caroline - ParisianShoeGals 12/04/2014 19:57

Je suis allée encourager les coureurs de l'équipe Laurette Fugain et prendre quelques clichés du marathon de Paris la semaine dernière. C'était très émouvant. Ca m'aurait presque donné envie de m'y mettre.

Lulu from Montmartre 13/04/2014 12:11

Moi je reste toujours admirative... Mais de là à m'y mettre !

Virginie 10/04/2014 13:15

Ah le sport
L'histoire de ma vie
J'en ai toujours fais, jusqu'a ce que je trouve MON sport, celui qui me donnerait envie de me dépasser
C'est la danse hip hop, depuis bientôt 8 ans :)
Un art qui me permet de dégager toutes les mauvaises ondes, tout ce qui ne va pas, et de l'oublier pendant mes cours
Et puis, c'est tellement bon <3

Lulu from Montmartre 13/04/2014 12:11

En fait le plus dur c'est de s'y mettre, après je pense qu'effectivement on a du mal à s'en passer...

Liliane Giser 10/04/2014 10:18

Bien vu Lulu. : la danse est un métier exigeant, difficile, et c’est avant tout un art qui réclame les plus grands sacrifices. Tous les amoureux de l’art se doivent d’être reconnaissants envers tous ceux qui ont choisi de le servir avec humilité, obstination et passion.
Lily G

Lulu from Montmartre 13/04/2014 12:10

C'est très bien dit, bravo !