Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LULU FROM MONTMARTRE

Bouts de vie from Montmartre, Paris et ailleurs...

Le jour où j'ai tricoté dans le TGV

Lorsque j'ai ouvert ce blog, j'étais loin d'imaginer le nombre de choses incroyables voire improbables qu'il me ferait vivre... C'est ainsi qu'il y a quelques semaines, j'ai reçu un mail à l'appel d'Innocent m'invitant à venir tricoter des petits bonnets à Grande Vitesse ! Innocent, vous connaissez certainement, puisqu'il s'agit de la marque de smoothies et autres excellents jus de fruits qui depuis 9 ans, à l'approche de l'hiver, coiffe ses bouteilles avec des petits bonnets. Non seulement c'est original, mais c'est surtout super utile puisque pour chaque bouteille coiffée d'un bonnet achetée, Innocent reverse 0,20 € à l'association Les Petits Frères Des Pauvres, qui vient en aide aux personnes âgées en difficulté.

Le jour où j'ai tricoté dans le TGV

Et pour rapporter le plus d'argent possible à l'association, il faut un maximum de bonnets ! Alors depuis trois ans, Innocent embarque quelques bénévoles dans des TGV le temps d'une journée et propose aux voyageurs de tricoter pour la bonne cause. Vendredi dernier, mes légendaires deux mains gauches et moi-même avons ainsi pris la direction de Lyon pour tricoter les fameux petits bonnets.

Je n'étais pas complètement débutante, puisque j'ai déjà à mon actif un gilet digne du Père Noël Est Une Ordure (avec des trous pour passer les bras !), une écharpe longue de deux mètres (parce que dans les années 80 c'était trop la classe d'avoir au moins deux mètres d'écharpe autour du cou), et un nombre incommensurable de travaux d'aiguille inachevés. Il faut dire que j'avais deux grands-mères qui tricotaient beaucoup (je porte encore des pulls tricotés par ma mémé), et que ma maman, qui avait carrément une machine à tricoter, enfile toujours les mailles plus vite que son ombre (elle m'énerve !!!). Pour moi, c'est nettement plus laborieux, mais je peux quand-même dire que je sais un peu tricoter... un peu...

Il m'a fallu le temps du trajet jusqu'au Creusot pour réaliser mon premier petit bonnet, sans le pompon ; la prochaine fois faites-moi prendre un train Corail, j'aurais peut-être le temps d'en faire plusieurs ! J'ai voulu en refaire un le soir même avec deux couleurs (même pas peur !), ce qui n'a pas manqué de faire paniquer PacsMan (il s'est demandé ce qui m'était arrivé entre Paris et Lyon...), et j'ai franchement galéré. Ma maman en a tricoté trois parfaits en moins d'une heure, avec les pompons (mais qu'est-ce qu'elle m'énerve !!!), mais ne dit-on pas que c'est l'intention qui compte ! Je vais donc m'accrocher, car cette expérience m'a permis de réaliser qu'en fait, j'adore tricoter, parce que ça me vide la tête, un peu comme lorsque je fais un puzzle ou de la mosaïque (ce que je ne fais pour ainsi dire jamais)... Et comme en ce moment j'ai franchement le cerveau qui fume, ce Paris-Lyon m'a permis de faire un vrai break en plus d'apporter ma pierre à l'édifice de cette belle opération caritative. Bon ok pour l'instant je n'ai que 0,20 € à mon actif, mais je n'ai pas dit mon dernier mot...

Le jour où j'ai tricoté dans le TGV
Le jour où j'ai tricoté dans le TGV

Dans le train, quelques femmes se sont prêtées au jeu du tricot à grande vitesse, et c'était très sympa de les voir arriver dans le bar juste avant Lyon pour nous donner leurs petits bonnets. Nous avons même eu un jeune élève ingénieur qui a presque terminé le sien, tandis que le contrôleur a au moins fait l'effort d'essayer. L'idée, c'est d'atteindre cette année l'objectif de 350 000 bonnets ! On va donc tous s'y mettre, moi la première je l'ai dit, et pardon par avance pour ceux ou celles qui achèteront une bouteille de smoothie avec un bonnet super moche : il se pourrait bien que ce soit l'un des miens !

Le jour où j'ai tricoté dans le TGV
Le jour où j'ai tricoté dans le TGV
Le jour où j'ai tricoté dans le TGV
Le jour où j'ai tricoté dans le TGV

Vous avez jusqu'au 1er décembre pour tricoter vos petits bonnets. Pour le modèle de base, montez 28 mailles puis tricotez 14 rangs, un à l'endroit, un à l'envers, mais tout à l'endroit ça marche aussi, puis au 15ème rang, réduisez deux mailles par deux mailles. Vous cousez ensuite le tout, vous rajoutez un pompon, et le tour est joué ; si j'y arrive, n'importe qui peut le faire ! Vous envoyez ensuite vos chefs-d'oeuvre à La Halle Aux Fruits (52 rue Faubourg Poissonnère, 75010 Paris) ou vous les déposez dans un point de vente Phildar. Début janvier, les bouteilles de smoothies coiffées arriveront dans les magasins, et non seulement vous aurez participé à une bonne action, mais en plus vous pourrez peut-être dire "c'est moi qui l'ai fait" si vous retrouvez votre bonnet.

Retrouvez toutes les infos pratiques sur le site www.metstonbonnet.fr avec plein de modèles et même un tuto pour les vrais débutants ; allez hop, tous au tricot !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Lulu from Montmartre

Lulu, pacsée, maman comblée et marâtre assumée. Lulu From Montmartre est mon blog personnel. Pour tout savoir sur Montmartre autrement, rendez-vous sur www.montmartre-addict.com.
Voir le profil de Lulu from Montmartre sur le portail Overblog

Commenter cet article