Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LULU FROM MONTMARTRE

Bouts de vie from Montmartre, Paris et ailleurs...

Des histoires de granules, de globules et de comprimés

Il y a environ trois ans (déjà !), j'avais été conviée par les laboratoires Boiron* à une rencontre sur le sujet des rhinites allergiques et plus globalement sur l'homéopathie. Je me souviens parfaitement que ce jour là, j'avais évoqué le fait de pouvoir peut-être, un jour, visiter les usines, afin d'en savoir plus sur les procédés de fabrication... Le truc qui peut paraître bizarre comme ça, mais quitte à être curieuse, autant l'être jusqu'au bout ! C'est donc avec joie que j'ai répondu présente lorsqu'il y a quelques semaines, on m'a proposé de venir à Lyon visiter les laboratoires Boiron.

Durant deux jours, je suis allée de surprise en surprise, tant nos gentilles organisatrices (aka Julia, Anne-Cécile et Mélody) avaient fait les choses bien. Je reviendrai très prochainement sur notre visite du vieux Lyon (sublime), mais je vais aujourd'hui m'intéresser à la vraie raison de notre séjour à Lyon : tout savoir (ou presque) sur les laboratoires Boiron et sur l'homéopathie.

Des histoires de granules, de globules et de comprimés

Boiron est un groupe pharmaceutique familial et indépendant fondé en 1932 par deux pharmaciens, Jean et Henri Boiron. En cherchant une définition de l'homéopathie, je suis tombée sur celle de Wikipédia (dont on ne dira jamais assez qu'il faut toujours se méfier !) qui la décrit comme une "pseudo-science créée par Samuel Hahnemann en 1796, qui, de par son manque total de principes actifs, ne présente aucune efficacité supérieure à l'effet placebo." N'empêche qu'à partir du moment où c'est l'Agence du Médicament qui donne les autorisations de mise sur le marché, et que les laboratoires subissent également les mêmes contraintes que l'industrie pharmaceutique allopathique, je ne vois pas bien pourquoi on parlerait de pseudo-science ou de pseudo-médicament. Plus sérieusement, l'homéopathie est une "méthode thérapeutique consistant à prescrire à un malade, sous une forme fortement diluée et dynamisée, une substance capable de produire des troubles semblables à ceux qu'il présente." (dictionnaire Larousse).

Les médicaments homéopathiques sont constitués de plus de 3000 souches de base, dont 53% végétales (plantes fraiches récoltées dans leur état naturel), 33% minérales et 14% animales. Ils sont exclusivement vendus dans le circuit pharmaceutique et sont prescrits par des médecins. Et pour ceux qui doutent encore de leur effet, l'avantage c'est qu'on peut toujours essayer, au pire ça ne vous fera strictement rien. Et quand ça marche, c'est vraiment bien.

Aujourd'hui, plus de 2500 personnes travaillent chez Boiron, dont plus de 100 au contrôle qualité ; on ne plaisante pas avec la qualité des produits, et les audits fournisseurs sont particulièrement rigoureux. Sans parler des mesures d'hygiène hyper strictes : pour visiter les unités de production, il nous aura fallu enfiler et retirer pas moins de quatre ou cinq charlottes, blouses et sur-chausses chacune en moins de deux heures. Autant dire que ceux qui travaillent sur place ont intérêt à prendre leurs précautions avant de s'installer à leur poste de travail, parce que la moindre envie de pipi prend au moins 10 minutes !

Des histoires de granules, de globules et de comprimés
Des histoires de granules, de globules et de comprimés

Maintenant, ne me demandez pas un exposé détaillé du processus de fabrication ; j'ai réalisé durant ces deux jours à quel point je faisais un vrai blocage avec les maths et les sciences. J'ai tout de même retenu qu'il fallait 16 jours pour fabriquer un granule, d'abord neutre, composé à 85% de saccharose et 15% de lactose, puis imprégné par le principe actif (dilution et dynamisation) qui en fait un médicament. Le globule lui, est beaucoup plus petit, et est conditionné en petit tube dose dont on avale le contenu en une seule fois. Quand aux comprimés, et ce fut ma grande découverte, ils sont obtenus par compression de poudre ou de granules ; CQFD !

Des histoires de granules, de globules et de comprimés
Des histoires de granules, de globules et de comprimés
Des histoires de granules, de globules et de comprimés

Lorsque les frères Boiron ont créé leur laboratoire en 1932, c'était pour répondre à une demande des médecins de l'époque pour prescrire des médicaments homéopathiques fiables. Aujourd'hui, Boiron produit plus de 35 000 références, parmi lesquelles les tubes et doses (remboursables) et les spécialités "grand public" comme les pommades, les dentifrices, ou autres médicaments pour prévenir les états grippaux par exemple, et dont nous tairons les noms parce qu'on n'est pas là pour faire de la publicité.

Des histoires de granules, de globules et de comprimés

Durant ces deux jours, nous avons rencontré des gens passionnants parce que passionnés par leur métier, et convaincus par la cause qu'ils défendent, à commencer par Valérie Lorentz-Poinsot, directrice générale déléguée du groupe et auteur du livre "Wonder Women - Dites oui à vos pouvoirs". Lorsqu'elle nous a expliqué que les maitres-mots chez Boiron étaient rigueur, passion, plaisir et performance, honnêtement, j'ai ri sous cape en me demandant comment par exemple la personne chargée du conditionnement en bout de chaîne pouvait être passionnée par ce qu'elle faisait. En visitant les usines, j'ai constaté que tout avait été étudié pour le confort et le bien-être des ouvriers. Je ne pense pas que Boiron ait payé des figurants pour plaisanter à la machine à café lors de notre passage ! J'ai sincèrement eu le sentiment que tous, quel que soit leur poste et leur niveau de responsabilité, éprouvaient une certaine fierté à travailler pour une entreprise qui défend une vraie cause. Et pour répondre aux homéo-sceptiques que j'entends déjà jaser dans leur coin, non l'homéopathie ne soigne pas le cancer, mais de nombreux traitements existent qui contribuent à soulager les malades, et c'est déjà énorme. Les laboratoires Boiron travaillent ainsi en étroite collaboration avec de nombreux services d'oncologie, et apportent également des solutions concrètes dans des domaines tels la pédiatrie ou la gynécologie.

Enfin, l'entreprise Boiron a été parmi les précurseurs en matière de dialogue social et de nouvelles formes de management, Christian Boiron étant convaincu qu'il est "possible de vivre l'entreprise autrement. La réussite de notre projet passe par l'épanouissement de chaque collaborateur qui, à son tour, génère la performance de l'entreprise" ; une philosophie à laquelle j'adhère à 100%.

Des histoires de granules, de globules et de comprimés

J'ai pu lire sur la toile mille et une chose au sujet de l'homéopathie, et tout comme bon nombre de laboratoires pharmaceutiques "classiques", Boiron fait régulièrement l'objet de critiques. Il n'empêche que sans être une véritable adapte des granules et autres globules, placebo ou pas, j'ai pu constater à plusieurs reprises que certains traitements faisaient vraiment de l'effet, notamment à titre préventif. J'ai surtout pu constater le professionnalisme et la bienveillance du personnel présent sur place ; à un moment, on va arrêter de voir le mal partout surtout !

Un immense merci à toute l'équipe pour ce joli et très instructif séjour au pays de l'homéopathie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Lulu from Montmartre

Lulu, pacsée, maman comblée et marâtre assumée. Lulu From Montmartre est mon blog personnel. Pour tout savoir sur Montmartre autrement, rendez-vous sur www.montmartre-addict.com.
Voir le profil de Lulu from Montmartre sur le portail Overblog

Commenter cet article