Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LULU FROM MONTMARTRE

Bouts de vie from Montmartre, Paris et ailleurs...

"Invisible" de Paul Auster : So What ?

Invisible-Paul-Auster.jpgEn matière de littérature, je suis en général plus sensible au style d’un auteur qu’aux histoires qu’il raconte, comprendre j’ai moins de mal avec un style qui me plaît et une histoire que je trouve moyenne plutôt qu’avec une histoire géniale racontée dans un style que je n’aimerais pas. C’est pourquoi quand j’aime vraiment un auteur, en général je lis toute son œuvre. Parmi mes préférés, hormis Laurent Gaudé (dont j’ai déjà parlé ici et ici et dont j’ai vraiment lu tous les livres) figure Paul Auster. Je pense l’avoir découvert avec la « Trilogie new-yorkaise », mais je me souviens surtout avoir pris une grosse claque avec « Mr. Vertigo ». Et depuis « Le Livre des Illusions » paru en 2002, je les ai tous lu, sauf « Sunset Park », le dernier.

 

Cela faisait un moment qu’  « Invisible » trainait sur ma table de nuit, mais quand on lit du Paul Auster, il vaut mieux avoir la tête à ça, parce qu’avouons le, ce n’est pas toujours super simple, et on peut vite perdre le fil de l’intrigue. Une fois de plus, l’action a pour point de départ New-York, mais nous entraîne cette fois jusqu’à Paris, et se situe sur plusieurs décennies. En 1967, Adam Walker, étudiant à Columbia, fait la rencontre d’un professeur de lettres français qui, de mécène, se transformera en ennemi. A la suite d’un fait-divers tragique, le jeune homme se lancera dans une quête éperdue de justice, bouleversant ainsi le brillant avenir auquel il était promis.

 

Comme pour chacun de ses livres, Paul Auster a réussi à m’embarquer, mais cette fois, je ne suis pas retombée sur mes pieds ; je crois tout simplement ne pas avoir compris où il voulait vraiment en venir. Si dans certains de ses romans, l’histoire pouvait parfois paraître confuse, ici, bien qu’il s’agisse d’un récit à plusieurs voix, tout est plutôt simple et factuel, mais finalement peut-être trop. Evidemment, c’est toujours aussi bien écrit, c’est toujours aussi intriguant, mais je suis complètement restée sur ma faim. En refermant le livre, la première chose qui me soit venue à l’esprit est : so what ? (je précise cependant que j’adorerais lire Paul Auster en anglais mais que mon niveau d’anglais ne me le permet malheureusement pas !)

 

Petite déception donc pour ce cru Paul Auster 2010, ce qui ne m’empêchera pas de lire « Sunset Park » dès que l’occasion se présentera.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lulu from Montmartre

Lulu, pacsée, maman comblée, marâtre assumée et communicante digitale de proximité. Lulu From Montmartre est mon blog personnel. Pour tout savoir sur Montmartre autrement, rendez-vous sur www.montmartre-addict.com.
Voir le profil de Lulu from Montmartre sur le portail Overblog

Commenter cet article