Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LULU FROM MONTMARTRE

Bouts de vie from Montmartre, Paris et ailleurs...

Le Cercle Littéraire des Amateurs d'Epluchures de Patates, enfin !

Le-cercle-litteraire.jpgMais comment ai-je pu passer à côté de ce petit bijou à sa sortie en 2009 ? Et comment ai-je pu attendre aussi longtemps avant de me décider à le lire ? Peut-être était-ce en raison du titre, « Le Cercle Littéraire des Amateurs d’Epluchures de Patates », qui me paraissait bizarre et alambiqué, ou bien était-ce parce que je savais qu’il s’agissait de correspondances, et que c’est un style littéraire que je n’apprécie pas particulièrement ? Toujours est-il qu’il en aura fallu du temps avant que je ne me décide, poussée par la recommandation d’une de mes amies me disant : « Mais comment ? Tu ne l’as pas encore lu ? Mais c’est absolument extraordinaire, je l’ai dévoré en une après-midi, tu ne peux pas passer à côté ! ». Et comme cette amie possède un excellent goût littéraire, je ne pouvais que lui faire confiance, et j’ai eu raison !

Pour résumer, « Le Cercle Littéraire des Amateurs d’Epluchures de Patates », c’est l’histoire d’une jeune femme écrivain qui, à la fin de la seconde Guerre Mondiale, se lie d’amitié avec des habitants de Guernesey appartenant à ce cercle littéraire au nom étrange, et qui, dans le but d’écrire leur histoire, part vivre sur leur île. Mais la force du roman, ce n’est pas tant l’histoire, bien que passionnante, mais justement cette amitié indéfectible qui se noue entre les personnages au fil de leur correspondance. Comment imaginer que d’une simple lettre d’admirateur, le destin de Juliet s’en trouverait bouleversé ? On découvre en même temps que Juliet la vie des habitants de Guernesey durant l’occupation, grâce aux lettres qu’elle reçoit, et on brûle d’impatience à chaque fin de lettre de connaître la teneur de la suivante.

J’ai beau chercher dans mes souvenirs de lecture, je ne vois pas ce qui a pu me faire dire un jour que je n’aimais pas les correspondances. Car c’est justement ce qui m’a plu ici ! Le style est simple, sobre, efficace et tellement délicat, pour ne pas dire terriblement anglais. En fait, si je devais trouver un adjectif pour qualifier « Le Cercle Littéraire des Amateurs d’Epluchures de Patates », je choisirais délicieux*. C’est fort de rendre délicieux des épluchures de patates, mais c’est réellement subtil, tout comme l’est ce bouquin.

J’ai mis un peu plus d’une après-midi à le lire, mais juste parce que je n’avais pas le temps de le faire ! A chaque fois, c’était une torture de refermer le livre, parce que je voulais connaître la suite, je regardais la longueur de la lettre suivante, et comme chacune fait rarement plus de trois pages, quand il n’y avait qu’une page, je lisais la suivante, etc… Voilà comment on peut facilement commencer un roman et ne s’arrêter qu’à la dernière ligne… En tout cas, si vous vous plongez dans cet ouvrage, c’est vraiment ce que je vous conseille de faire. De cette façon, vous ne quitterez pas cette atmosphère si particulière, vous ne quitterez pas ces personnages tellement attachants, vous ne quitterez pas l’Ile de Guernesey…

Le seul petit reproche que je pourrais faire au roman, ce pourrait être sa fin… Mais peut-être est-ce tout simplement parce que je n’avais pas envie qu’il se finisse. J’ai également cherché à savoir si les droits de l’œuvre avaient été rachetés en vue d’une adaptation cinématographique, car je n’ai pu m’empêcher de penser durant toute la lecture « quel fabuleux film cette histoire pourrait faire », et j’ai lu que c’est Kenneth Branagh qui avait été contacté par les studios Fox pour réaliser un long-métrage tiré du livre. Je n’arrive pas à en savoir plus ni  à vérifier l’information, mais si elle s’avère exacte, le choix me paraît plutôt judicieux et c’est assurément un projet que je suivrais de près.

*N.B : Je viens de lire la quatrième de couverture de mon exemplaire pour être certaine d’avoir correctement résumé l’histoire, et je m’aperçois qu’Anna Gavalda avait qualifié le livre d’ « absolument délicieux ». Je n’y avais pas prêté attention avant d’écrire mon billet, et je suis ravie de constater que ce terme est également celui qu’elle avait employé; mais promis, je ne l’avais pas lu avant !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lulu from Montmartre

Lulu, pacsée, maman comblée, marâtre assumée et communicante digitale de proximité. Lulu From Montmartre est mon blog personnel. Pour tout savoir sur Montmartre autrement, rendez-vous sur www.montmartre-addict.com.
Voir le profil de Lulu from Montmartre sur le portail Overblog

Commenter cet article

Nahe 15/11/2011 08:59



Une jolie découverte pour moi également !



Lucky Sophie 14/11/2011 09:58



J'ai adoré aussi !



Kiara 14/11/2011 09:51



Je l'ai lu cet été sur la plage. Un bijou! J'ai adoré (moi non plus je n'avais pas envie qu'il se termine... je voulais une suite... )