Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LULU FROM MONTMARTRE

Bouts de vie from Montmartre, Paris et ailleurs...

Lulu et les dauphins

wd 120x160D’abord, il y a eu Oum. Je me souviens finalement très peu du dessin animé à proprement parler, puisqu’il fut créé l’année de ma naissance. Par contre, je connais par cœur la chanson du générique interprétée pas Michel Legrand, et ceux qui me connaissent savent que je ne mens pas !

Ensuite, il y a eu le chocolat Galak. Oum est en effet devenu la mascotte de la marque au milieu des années 70, et je me souviens parfaitement des aventures de Yann, Marina et Oum, ou comment aveugler une bande de méchants requins rien qu’avec une tablette de chocolat ! En tout cas, moi j’en ai avalé des dizaines de tablettes de Galak, et Oum était devenu mon copain…

Durant la même décennie, on entendait « Le Gentil Dauphin Triste » à la radio. En réponse aux Dents de la Mer sorti en 1975, Gérard Lenorman se mettait dans la peau d’un dauphin pour adresser un message aux enfants et leur rappeler que contrairement aux méchants requins de cinéma, lui le gentil dauphin il n’y était pour rien, "je ne suis pas méchant, tu le sais bien-en-en" Voilà, voilà, voilà… Celle-là aussi je la connais par cœur, désolée !

A la fin années 80, le dauphin redevient à la mode grâce au Grand Bleu de Luc Besson. Alors là, pas de bol, mais je dois être une des rares à ne pas avoir aimé le film, et pourtant dieu sait si j’étais fan de Besson ! Tout le monde encensait le film, et moi j’avais trouvé ça long et ennuyeux… Mon film préféré, c’était Subway, et j’avais préféré les courses poursuites dans le métro aux sublimes images de plongée dans l’océan… Comment ça j’étais en pleine crise d’adolescence ???

Ensuite, il ne s’est strictement rien passé d’extraordinaire entre les dauphins et moi. A part « Sauvez Willy » que je n’ai jamais vu (et puis de toute façon Willy c’était un orque !), je n’ai aucun souvenir particulier entre l’animal et moi.

Dans les années 2000 par contre, j’ai eu la chance exceptionnelle de nager avec des dauphins ! Enfin, quand je dis nager, je devrais plutôt dire faire trempette… C’était à Cuba, ça sentait le poisson à plein nez, les dauphins étaient parqués, l’eau était verdâtre, mais oui, j’ai eu droit au bisou du dauphin, et c’était très impressionnant…

Aujourd’hui, il y a Winter, ou plutôt « L’incroyable Histoire de Winter le Dauphin ».

Ce que je ne savais pas, c’est que le film était inspiré de faits réels. En effet, en décembre 2005, un pêcheur de Floride a repêché un dauphin femelle pris au piège dans les cordages d’un panier à crabes. Une fois transporté au Clearwater Marine Aquarium, on a malheureusement dû amputer sa queue. Or il faut savoir que sans queue, les chances de survie de l’animal étaient infimes, et que sa guérison miraculeuse est en grande partie due à l’invention d’une prothèse fixée à une sorte de manchon. Celui-ci, fabriqué à partir d’un matériau souple et résistant baptisé « le gel de Winter », a non seulement sauvé l’animal mais opéré une véritable révolution dans la vie de nombreux handicapés à travers le monde.

 

DT-D048-00244

 

Le plus étonnant dans l’histoire, c’est que c’est le vrai Winter qui joue son propre rôle. Entouré d’acteurs aussi prestigieux que Morgan Freeman ou Harry Connick Junior, la vraie star du film, c’est bien lui ! Evidemment, pour les besoins du scénario, le pêcheur d’origine a été remplacé par un petit garçon, et l’histoire, qui tourne principalement autour de la relation entre l’enfant et l’animal, a déjà fait ses preuves maintes fois au cinéma. Mais au delà de cette formidable histoire d’amitié, c’est le message d’espoir délivré par Winter qui m’a interpellé : comment, à force de courage et de persévérance, on peut arriver à surmonter les pires épreuves. 

 

DTFMC-00085

 

Sorti le 2 novembre, je ne vais pas vous mentir car je n’ai pas encore vu le film. Mais vu le temps prévu aujourd’hui sur Paris, il y a de fortes chances pour qu’on passe l’après-midi au cinéma ! Et quand mon fils sera plus grand, il pourra dire « moi, mon premier copain dauphin, il s’appelait Winter ».

 

 

L'incroyable histoire de Winter le Dauphin - Sortie le 2 novembre 2011

Pour tout savoir sur le film : http://www.warnerbros.fr/winterledauphin

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lulu from Montmartre

Lulu, pacsée, maman comblée, marâtre assumée et communicante digitale de proximité. Lulu From Montmartre est mon blog personnel. Pour tout savoir sur Montmartre autrement, rendez-vous sur www.montmartre-addict.com.
Voir le profil de Lulu from Montmartre sur le portail Overblog

Commenter cet article

PACSMAN 09/11/2011 11:47



Chère Lulu From Montmartre, je viens de lire comme chaque matin l'article du jour et j'en suis encore boulversé ! Comment expliquer l'absence totale de référence à la star des stars chez les
dauphins, j'ai nommé FLIPPER !!


J'ai tout comme toi une certaine pointe de nostalgie à l'évocation d'un Oum ou d'une tablette de chocolat blanc qui brille (même si je n'aime que le noir à 85% de cacao) mais oublier FLIPPER, le
seul, le vrai, le sauveur de l'humanité, le shérif de la mer ...quelle grave erreur historique !!! Par pitié un méa culpa ou au moins un rectificatif dans le prochain billet ...Par avance merci.



Lulu from Montmartre 10/11/2011 14:06



Cher PacsMan, Ton voeu sera exaucé, et je parlerai de Flipper dans mon billet de demain... 



Nahe 09/11/2011 09:48



Ho oui, Oum !  Que de souvenirs, et Flipper en feuilleton : avec Sandy !  Les héros utilisaient pour se déplacer dans les marais, il me semble que c'était ça, un bateau
dont j'ignore le nom, avec une grande hélice à l'arrière, une sorte de ventilateur  J'ai des excuses, j'étais
petite...


Ce film plairait certainement à mon fils, il aime beaucoup les films avec les animaux.  Cet été, nous sommes allés voir Nicostratos ensemble, un beau film également ! 



Lulu from Montmartre 10/11/2011 14:09



Voilà, j'ai oublié Flipper ! Et mon PacsMan n'était pas content...