Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LULU FROM MONTMARTRE

Bouts de vie from Montmartre, Paris et ailleurs...

Nous les femmes

Dans la famille « moi aussi je veux mon jour à moi », après la Fête des Grands-Mères dimanche, voici venue La Journée de la Femme ! Car oui mesdames, pour celles qui ne le savaient pas, aujourd’hui, c’est notre D-Day !!! Sauf que là, c’est quand-même beaucoup plus sérieux que notre histoire de bon café…

D’abord parce que c’est une journée internationale, ensuite parce qu’elle célèbre cette année son 101ème anniversaire, et puis surtout parce qu’elle est née d’un mouvement de femmes qui luttaient pour de meilleures conditions de travail, pour l’égalité et pour le droit de vote… forcément, ça calme.

Toujours est-il qu’un certain nombre de manifestations, d’actions et de célébrations sont organisées aujourd’hui un peu partout dans le monde, et la télévision se devait de célébrer à sa manière cette journée. Les festivités ont commencé dès hier soir. Au programme sur TF1, on pouvait regarder un téléfilm « La grève des femmes », dans un autre genre sur France 5 « Victoire ou la douleur des femmes », un film réalisé par Nadine Trintignant avec Marie, sa fille, dans le rôle principal, et sur France 3, « Chabada » Spécial Femmes forcément. A priori, Chabada c’est bien pour la cause féminine, parce que c’est une des rares émissions de variétés présentée par une femme. Mais sans vouloir être méchante, là, c’est pas possible. Elle ne m’a rien fait Daniela Lumbroso, et à priori je devrais plutôt l’apprécier puisqu’elle défend avec ferveur la chanson française, mais je ne suis pas sûre qu’elle ne lui fasse que du bien à la chanson… En même temps, je n'ai pas vu l'émission, donc c'était peut-être très bien, et dans le doute, abstiens-toi !

 

Chabada.jpg

 

Ce soir, France 5 continue sur sa lancée et propose cette fois un documentaire, « Femmes au volant », et Arte un drame allemand, « Le combat d’une femme ». Sur M6 apparemment, ils s’en foutent des femmes, sauf si on considère que D&Co puisse d’une certaine manière défendre les droits de la femme, dans le genre "moi Valérie Damidot, je suis une gonzesse qui en a, je porte des combis de chantier et je vais te les faire bosser tous ces ouvriers" !. Mais c’est sur France 2 qu’a lieu l’événement, la première « télé-réalité » du service public, « Une semaine sans les femmes ». Et là, je suis vraiment curieuse de voir ce que ça donne. Non pas que je veuille savoir si les montrésoriens s’en sortiront sans leurs montrésoriennes, ce dont je ne doute pas une seconde, faut pas déconner, mais surtout pour voir comment ce sujet si caricatural aura été traité. Car oui c’est bien caricatural de penser que les hommes sont incapables de repasser une chemise et les femmes de planter un clou, demandez à Damidot ! Mais comme l'émission est produite par des gens que j'aime beaucoup et qui savent faire de la télé, cela fait suffisamment de bonnes raisons pour regarder ce programme.

 

sans les femmes1sans les femmes 2-1

 

Je n’avais pas du tout l’intention aujourd’hui de me lancer dans une grande analyse sociologique sur les rapports hommes-femmes (surtout, j’en suis bien incapable), mais autant il y a vraiment des femmes formidables, autant je trouve également que c’est formidable d’être une femme. Et même si ça aussi ça fait très cliché, je remercie infiniment toutes ces femmes merveilleuses qui se sont battues pour nos droits, et qui continuent encore à le faire, mais par pitié, n’effrayez pas les garçons !

Parce que oui j’adore par exemple qu’on m’offre des fleurs, oui j’apprécie infiniment qu’un homme me laisse sa place dans le métro (juste parce que je suis une femme et pas parce que je suis trop vieille bien sûr, sinon je le prends très très mal et je lui en colle une, on est bien d’accord !), oui j’aime l’idée de passer du temps en cuisine pour préparer des bons petits plats à savourer en amoureux, et oui j’assume d’aimer des trucs de filles un peu futiles parfois.

Ce qui par contre m’interpelle, c’est qu’on soit obligé de rappeler en 2011 qu’il y a encore trop de femmes dans le monde dont on ne respecte pas les droits fondamentaux. Mais sinon, j’ai bien quelques idées rigolotes pour faire de cette journée une vraie fête, et comme nos ancêtres féministes ont lutté pour le fameux principe d’égalité, évidemment les garçons seront les bienvenus !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lulu from Montmartre

Lulu, pacsée, maman comblée et marâtre assumée. Lulu From Montmartre est mon blog personnel. Pour tout savoir sur Montmartre autrement, rendez-vous sur www.montmartre-addict.com.
Voir le profil de Lulu from Montmartre sur le portail Overblog

Commenter cet article