Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LULU FROM MONTMARTRE

Bouts de vie from Montmartre, Paris et ailleurs...

Ventes privées pour tout le monde !

Comme vous le savez peut-être déjà, la saison des ventes privées a commencé. Vous allez sûrement penser que c’est une manie chez moi (Les promos : quel bazar !), ou alors que je suis complètement débile, mais encore une fois je ne comprends plus rien !

Il y a quelques années, ce qu’on appelait les soldes presse étaient ultra confidentielles. Certaines étaient prêtes à tout pour récupérer le précieux sésame qui donnait accès à ces ventes privilégiées, ou rêvaient d’avoir la bonne copine qui, elle, avait reçu l’invit’ et qui, trop sympa, leur proposait de l’accompagner. Le but du jeu était alors de pouvoir s’inscrire sur le listing pour, la saison suivante, recevoir personnellement le précieux carton qu’elles étaient prêtes à revendre à prix d’or aux autres copines qui avaient eu moins de chance qu’elles la première fois…

soldes-presse.jpg

Quand on avait le bonheur d’accéder au saint des saints (en général le bureau de presse ou le show-room), souvent après une bonne heure et demie de queue, on avait souvent l’impression de rentrer dans une vraie basse-cour où toutes les poules que nous devenions à cet instant précis auraient pu mordre leur voisine pour récupérer LA veste ou LE pull qu’elles avaient repéré en magasin. Mais le plus drôle, c’était l’impudeur totale de ces filles qui n’hésitaient pas à se balader en culotte et soutien-gorge au milieu des portants. A la guerre comme à la guerre non ? Et là d’un coup, le mari courageux qui avait eu la bonne idée d’accompagner sa douce pouvait se rincer l’œil en toute impunité, sa femme étant trop occupée à vouloir à tout prix rentrer dans un slim taille mannequin, ce type de vente proposant le plus souvent les vêtements utilisés lors des défilés ou des shootings, d’où le terme de soldes presse.

Mais ça c’était au temps de la préhistoire, avant l’arrivée d’internet ! D’un seul coup, tout a changé. On a pu recevoir les invitations par mail, il suffisait juste d’imprimer la pièce jointe, et on a ainsi pu se refiler à l’infini les fameux sésames… Du coup, les soldes presse sont devenues des ventes privées. Alors, c’est quoi la différence ? Quand elles se déroulent en magasin, généralement quelques jours avant la date officielle des vraies soldes, il s’agit bien sûr de la collection en cours. Mais quand ce sont de vraies ventes, organisées dans des lieux bien précis, il y a des fortes chances pour qu’on essaie de nous refiler les modèles de la collection précédente. Au niveau de l’ambiance, rien n’a changé ; on retrouve toujours nos sympathiques pintades qui s’arrachent les vêtements, sauf qu’il y en a dix fois plus ! Et oui, je vous rappelle qu’on a TOUTES reçu l’invitation, donc en plus on a fait la queue encore plus longtemps, parfois sous une pluie battante, parfois par -10°, mais c’est pas grave, on est trop contentes parce qu’on va faire l’affaire du siècle ! Enfin ça il faut le dire vite… Parce qu’entre les marques qui font fabriquer des modèles « spécial ventes privées » et celles qui vendent plus cher que dans les magasins d’usine (si si je vous jure, j’ai des noms !), il y a de fortes chances pour que la soi-disant bonne affaire ne soit finalement qu’une grosse arnaque…

206543-une-file-d-attente-sans-fin-637x0-2

Désolée de vous saper le moral, mais ce sont des choses qu’il faut savoir. Sans compter les ventes où il est formellement interdit d’essayer, sous peine de se faire jeter sur le trottoir en petite tenue par un gorille payé pour repérer les filles en petite culotte ; eux ils ont décroché le job du siècle ! Du coup, on achète quand-même, parfois des trucs qu’on n’aurait même pas regardés dans la vraie vie (parce que c’est pas cher… enfin… moins cher qu’en magasin… mais un peu cher quand-même… mais c’est une affaire on vous dit !!!), on rentre échevelées, épuisées et ruinées, mais heureuses !

shopping-addict

Ça doit être pour ça que je continue malgré tout à guetter les dates des ventes, et même à y aller, car il y en a qui valent encore le coup. Et pour ne rien rater, il existe des groupes sur Facebook, et un site parfait www.monplanningshopping.com/ qui permet de s’y retrouver. On peut y imprimer toutes les invitations du moment, mais à moins de tomber sur un gorille mal luné à l’entrée (ce qu’il risque d’être parce qu’on l’a collé à la porte et qu’il ne pourra pas débusquer les filles en string !), en général on n’a même plus besoin de présenter son carton. Je dis tout ça pour celles qui vraiment ne se sont jamais intéressées au sujet, vu qu’on est déjà 22 129 fans sur la page Facebook ! C’est pourquoi je pense que vous serez d’accord avec moi pour avouer qu’elles n’ont finalement plus grand-chose de privées ces ventes…

Zadig.jpg

Evidemment, je ne vous parle pas des sites de e-shopping (Espace Max, Vente Privée.com, Brand Alley, et j’en passe) ou des sociétés spécialisées dans les ventes (Catherine Max, Adèle Sand, etc...) qui proposent toute l’année ce genre d’événements, ni bien sûr des fameux magasins de stock ou d’usine. Alors avec tout ça, à moins d’être terriblement impatiente ou compulsive, je dis juste que celle qui achète au prix fort, c’est qu’elle n’est vraiment pas douée, ou alors qu’elle ne peut pas faire autrement !

Je souhaite donc un excellent shopping à toutes celles qui, envers et contre tout, iront par exemple faire un tour chez Kookaï à La Plaine St-Denis ce samedi. Et puis si vous avez plutôt l’âme bucolique ce week-end, vous pourrez toujours venir faire un tour aux Abbesses où, pour la deuxième année consécutive, l’association « Prends-en de la graine » fera pendant deux jours une distribution gratuite de graines « visant à l’embellissement du quartier et à la préservation du patrimoine végétal ». Une jolie initiative je trouve, et une belle façon de profiter de ce magnifique printemps.

afgraine2011-1-

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lulu from Montmartre

Lulu, pacsée, maman comblée et marâtre assumée. Lulu From Montmartre est mon blog personnel. Pour tout savoir sur Montmartre autrement, rendez-vous sur www.montmartre-addict.com.
Voir le profil de Lulu from Montmartre sur le portail Overblog

Commenter cet article

Midori. 08/05/2011 11:28


J'ai adoré ton petit descriptif, c'est sur que les ventes "privées/presse" subissent une vraie marginalisation ! bon après tout pourquoi pas...mais à condition de ne pas se faire plumer pour des
pseudos-produits pas terribles, toujours chers et/ou conçus pour l'occase!
Bisous ;)