Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LULU FROM MONTMARTRE

Bouts de vie from Montmartre, Paris et ailleurs...

Un Petit Chaperon Rouge sur la Butte

Contes-de-fe-es.jpgJunior chantonne beaucoup, particulièrement au moment du bain. C’est ainsi que je m’étais aperçue que sa maîtresse de maternelle préférait largement le répertoire de Serge Gainsbourg à celui d’Anne Sylvestre, et qu’il connaissait par cœur « Les P’tits Papiers » et « La Gadoue ». Depuis quelques semaines, j’entendais régulièrement mon fils fredonner une mélodie triste à mourir, parlant d’une pauvre grand-mère malade, seule dans sa chaumière, à la vie bien fade... « Mais c’est quoi cette chanson Junior ? » « Ben c’est une des chansons du spectacle du Petit Chaperon Rouge ! » « Mais elle est super triste cette chanson non ? » « T’inquiète maman, c’est parce que la grand-mère elle est vieille, mais les autres chansons elles sont un peu plus gaies ». Ah ok ! J’en ai donc conclu que le spectacle de fin d’année à l’école aurait pour thème le Petit Chaperon Rouge, et que visiblement dans leur version, et à l'écoute des mélodies, la grand-mère vivait sûrement non loin du ghetto de Varsovie... Mais bon, c’était joli quand-même, on verrait bien.


La semaine dernière, Junior est rentré de l’école en me disant qu’il avait un truc hyper important à apprendre : une phrase pour le spectacle du Petit Chaperon Rouge ! Je cite : « mets la galette et le petit pot de beurre dans le placard, et viens dans le lit avec moi ». C’est pas un peu bizarre comme phrase pour un gosse de 7 ans ? C’est vrai que dans l’histoire, le loup prend la place de la grand-mère dans le lit, mais je n’avais pas souvenir qu’il invite le Petit Chaperon à partager sa couche... Bref, n’étant plus à un détail près, je fis répéter son texte à mon fiston tout fier d’avoir été choisi pour dire une phrase, c’était quand-même le plus important. « Et puis tu sais maman, il va y avoir les trois classes de CP, et tu vas voir, Jeanne elle dit la dernière phrase, et sa phrase elle est trop belle et elle la dit trop bien... » Autant dire que j’avais hâte d’être à lundi !

 

Lundi après-midi donc, nous étions convoqués à 16h (sympa pour les parents qui travaillent !), et fûmes accueillis par le directeur en ces termes : « bon alors je vous préviens tout de suite, les photos et les vidéos sont strictement interdits ! » Euh... Pour Bartabas je peux comprendre, mais le spectacle de l’école avec nos enfants, faut pas abuser non plus ! « Oui oui, ne me regardez pas comme ça, le droit à l’image ça existe, même pour les enfants ! » Sans déconner ? « Alors si c’est pour montrer à la grand-mère qui habite en Province je veux bien, mais je vous préviens, je ne veux pas voir une seule photo sur Facebook ! ». Et là je me suis imaginée le directeur en train de chercher tous les profils Facebook des parents... J’ai hésité à lui dire que j’avais un blog, juste pour voir sa réaction, mais j’ai préféré me taire, valait mieux, d’autant que j’avais mon appareil photo autour du cou, mon caméscope dans une main et mon iPhone dans l’autre ; mon fils n’est qu’en CP, ce serait dommage de se fâcher maintenant avec le directeur !

 

Evidemment j’ai tout filmé, ne serait-ce que pour montrer à PacsMan qui, comme la majorité des parents, n’avait pu se libérer en pleine après-midi (un truc de dingue !), et ma foi, j’ai quand-même été un peu scotchée par cette version du Petit Chaperon Rouge. Bien sûr, ce n’est pas nouveau, cette histoire n’a jamais été super joyeuse, mais là aucun détail ne nous a été épargné : la grand-mère qui se fait bouffer par le loup, le loup qui demande au Petit Chaperon Rouge de se déshabiller (je vous jure) et de se mettre au pieu avec lui, le chasseur qui bute le loup et qui lui ouvre le ventre sans aucun scrupule, qui demande à la gamine de l’aider à mettre des grosses pierres dans le ventre du loup, cailloux qui font mourir ce dernier dans d’atroces souffrances, le tout raconté par des tout petits lisant tant bien que mal leur bout de texte, et chantant faux et pas en rythme des mélodies super glauques, j’ai eu un peu de mal...

 

Maintenant, je sais que les enfants y ont mis tout leur cœur, que la prof de musique s’est donnée beaucoup de mal, que tous les parents présents étaient malgré tout hyper fiers et heureux, mais c’est juste que sans déconner, il n’y avait pas moins sordide comme histoire pour des gamins de CP ?

 

Sur ce, je m’en vais relire ma « Psychanalyse des Contes de Fées », j’ai du rater quelques chapitres...


Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lulu from Montmartre

Lulu, pacsée, maman comblée, marâtre assumée et communicante digitale de proximité. Lulu From Montmartre est mon blog personnel. Pour tout savoir sur Montmartre autrement, rendez-vous sur www.montmartre-addict.com.
Voir le profil de Lulu from Montmartre sur le portail Overblog

Commenter cet article

Sheily 28/06/2013 07:38


Cette version est particulièrement étonnante... ! Ton billet me ramène à une pensée que j'ai eu en début de semaine seulement : pourquoi une grande majorité de comptines enfantines sont si
tristes : Ne pleure jeannette, Sur le Pont du Gard, Le Petit âne gris... Et j'en passe ! Idem pour les dessins animés de mon enfance : Candy, Princesse Sarah, Silas... C'est fou, non ?

Lulu from Montmartre 03/07/2013 22:07



C'est en partie pour cette raison que je n'ai presque jamais chanté de comptines à Junior... Et Heidi ??? Mais quelle horreur...