Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LULU FROM MONTMARTRE

Bouts de vie from Montmartre, Paris et ailleurs...

VDM pour Victoires de la Musique

Le défi, c’était de pouvoir vous parler des Victoires de la Musique dès ce matin, puisque la cérémonie a eu lieu hier soir en direct du Palais des Congrès et était retransmise sur France 2. Mais avant tout, je me dois de vous faire un petit résumé de l’épisode précédent, car oui, il y a déjà eu une première remise de prix le 9 février, en direct du Zénith de Lille et retransmise sur France 4, durant laquelle sept Victoires ont été attribuées. Comment ça vous n’étiez pas au courant ? Il y a quand-même 489 000 personnes qui le savaient, elles ! Mais rassurez-vous , je n’en faisais pas partie moi non plus. En même temps, si ils avaient voulu passer encore plus inaperçus, ils auraient eu du mal à faire pire qu’un mercredi soir sur France 4 ! Parce que déjà quand c’était le samedi soir sur France 2, la chaîne se plaignait des audiences peu glorieuses, mais 3 200 000 téléspectateurs pour 19,7 % de part de marché, c’était quand-même moins pire !!! Et pour info, les Victoires de la Musique Classique, qui soit disant n’intéressent personne, ont quand-même rassemblé plus d’un million de téléspectateurs le 14 février sur France 3, comme quoi…

Alors cette fois, on ne rigole plus, France Télévisions a mis le paquet ! Nous sommes un mardi soir (et pas un samedi donc ?), en direct du Palais des Congrès (qui est donc moins grand que le Zénith, CQFD), et la cérémonie est présentée par Marie Drucker et Aline Afanoukoé. Bien sûr, tout le monde connaît la nièce de Michel (CQFD ?), mais pour ceux qui ne savent pas qui est Aline, il est important de rappeler qu’elle a fait ses premières armes sur Radio Nova où elle pilotait « Le grand magasin » (dans lequel est interviewait des personnalités dans le noir complet, j’étais une très grande fan de cette émission), qu’on peut désormais entendre sa voix grave et éraillée sur Europe 1, et qu’elle présente depuis janvier dernier « L’œil en coulisses » sur France 2, qui réalise malheureusement des audiences très médiocres (mais quand-même moins pires que celles des Victoires sur France 4 !). En tout cas, sa culture musicale n’est plus à démontrer, et puis elle est gauchère (oui je sais on s’en fout mais c’est écrit dans Wikipédia !).

Afanoukoé Drucker

Et quand je vous dis qu’ils ont mis le paquet, ça rigole pas: on démarre par le fameux tapis rouge, celui que j’aime tant. Ah ça il est très très rouge le tapis, mais où sont les stars ??? Certains ont fait un effort vestimentaire quand-même, Christophe Maé a mis un nœud pap’, on est content…

Générique relooké (plutôt réussi), puis hommage à Jean Ferrat (plutôt classe) et Marie Drucker prend les choses en main. On enchaîne les variétés, c’est rythmé, artistiquement ça tient la route (le décor est très beau, la mise en scène originale, et merci pour l’habillage qui pour chaque chanson nous indique les auteurs-compositeurs ET arrangeurs), on peut donc penser que ça va le faire… Oui mais voilà, Marie nous a répété toute la soirée que c’était difficile de faire de la musique, mais visiblement de la télé aussi !!! Techniquement, on sent bien que ça coince un peu (Benjamin n’est pas prêt ?), alors Marie meuble… Et là, c’est l’engrenage, parce que plus elle nous dit que vraiment, on peut saluer le travail remarquable de la prod’, qu’on a certainement jamais vu ça en France (c’est Nagui qui doit être content), mais qu’on est en direct alors forcément, ça peut pas être parfait (ben faudrait savoir !), moins elle est crédible.

J’aurais donc préféré passer sous silence l’hommage à Gainsbourg, mais comme elle nous a annoncé quelque chose « d’assez classieux », autant dire qu’on était très très loin du compte !!! Alors s’il vous plaît, arrêtez de vouloir rendre hommage aux chanteurs disparus, ça ne fait de bien ni à leur famille, ni à nos oreilles !!! Après l’affront fait à Balavoine lors des NRJ Music Awards, Gainsbourg en a eu pour son grade : Jean-Louis Aubert incapable de respecter la mise en place sur Elisa, Cœur de Pirate qui saborde « Pull Marine », Jenifer qui a certainement passé plus de temps à choisir ses chaussures qu’à répéter « Comment te dire adieu », Christophe Maé qui se lance dans une interprétation sur-vitaminée (et donc pour le coup vraiment pas classe) de « Vieille Canaille », seul Bernard Lavilliers s’en est plutôt pas mal sorti, mais pourquoi Lavilliers ? Moi j’aurais adoré entendre Françoise Hardy, Juliette Gréco, Vanessa Paradis ou Isabelle Adjani… Et pourquoi pas Eddy, c’est quand-même lui qui l’a chantée « Vieille Canaille » avec Gainsbourg !!!

Voilà, donc à partir de là, autant dire que j’ai décroché, et j’ai peur de ne pas avoir été la seule… Notre pauvre Aline Afanoukoé n’a pas tiré son épingle du jeu, elle était franchement mal à l’aise, et vraiment trop mal habillée (c’était quoi cette robe avec ces chaussures blanches ???). Résultat des courses, même au bout de « seulement » 2 h 30 d’antenne, j’ai fini par m’ennuyer. Et dire qu’on nous avait promis un show à l’américaine dans la même veine que les Grammy Awards !

Malgré tout, on était là pour savoir qui seraient ceux qui décrocheraient les précieuses Victoires. Donc pour ceux qui avaient raté l’épisode lillois (le fameux !), avaient déjà été récompensés Lilly Wood & the Prick (groupe ou artiste révélation du public), Ben l’Oncle Soul (groupe ou artiste révélation scène), Bernard Lavilliers (album de chansons), Gaétan Roussel (album rock), Abd Al Malik (Album de musiques urbaines), Hindi Zahra (Album de musiques du monde) et Stromae (album de musiques électroniques ou dance). Et ce soir, dans la catégorie « Album de l’année », on retrouve les 5 albums récompensés dans les catégories « Album » précédentes. Aaaah d’accord !!! C’est donc pour ça qu’il y a eu une première partie le 9 février, ce soir c’est la finale !!! En même temps, je ne sais pas lequel des cinq doit le plus mal le prendre, parce que arrêtez-moi si je me trompe, mais il y a bien des chansons dans les albums de Gaétan, Abd, Hindi ou Stromae ? Et l’album de chansons, en fait c’était pour pas dire variété française, c’est ça ?

Félicitons malgré tout les lauréats : Gaétan Roussel (artiste interprète masculin et album de l’année, et c’est peut-être du rock mais c’est surtout des supers chansons), Philippe Katherine (meilleur clip), M et Eddy Mitchell (spectacle ou tournée), Yaelle Naïm (artiste interprète féminin) et Zaz (chanson de l’année) qui bien que n’étant vraiment pas celle que je préférais a au moins le mérite d’avoir fait ses débuts dans les rues de Montmartre, comme quoi il a du bon l’air de la Butte !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lulu from Montmartre

Lulu, pacsée, maman comblée et marâtre assumée. Lulu From Montmartre est mon blog personnel. Pour tout savoir sur Montmartre autrement, rendez-vous sur www.montmartre-addict.com.
Voir le profil de Lulu from Montmartre sur le portail Overblog

Commenter cet article

zeinvisible 02/03/2011 10:25


Ok ok Karine, tu es très gentille de féliciter les lauréats... Mais Zaz, malgré ce qui est dit partout, n'a pas débuté dans les rues de Montmartre. Ca c'est Piaf ! Non elle elle faisait du mauvais
Rap en Aveyron... Si tu cherches un peu sur mon profil facebook, tu auras le plaisir de découvrir son clip ! Une horreur ;)


Lulu from Montmartre 02/03/2011 10:49



Oui je l'ai vu !!! Mais pour la comm' Montmartre c'est quand-même plus sexy que l'Aveyron !!!