Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LULU FROM MONTMARTRE

Bouts de vie from Montmartre, Paris et ailleurs...

Vis ma vie en hôtel-club #1

Affiche-bronzes.jpgPendant que certains parcourent le monde sac au dos et chaussures de randonnée aux pieds, d’autres passent des vacances moins « roots » type hôtel-club. Pour toutes les raisons expliquées précédemment, notre petite famille s’est donc retrouvée cette année dans ce type d’hôtel, en Sicile plus précisément, mais sincèrement ç’aurait pu être n’importe où ailleurs dans le monde, ç’aurait été la même chose, le critère de base nous ayant fait choisir cet établissement plutôt qu’un autre étant… la discothèque (ou comment être sûrs qu’une ado de 15 ans passe de bonnes vacances avec ses cons de parents et son idiot de petit frère, j’exagère à peine…) !

Je n’ai à priori rien contre ce type de vacances, au contraire, car j’aime bien l’idée de me poser dans un endroit où je n’ai rien d’autre à faire que de décider si aujourd’hui, on fait plutôt plage ou piscine. Mais ça, c’est sans compter sur les psychopathes qui eux savent six mois à l’avance que le lundi 1er août, ils iront à la piscine, et qui se lèvent à 7 h du matin pour réserver leurs transats ! Quand tu as passé ta première journée de vacances assis par terre sur un coin de serviette pendant que le reste de tes congénères sieste profondément dans une chaise longue (normal, vu l’heure à laquelle ils se sont levés, ils sont crevés !), le lendemain tu fais comme tout le monde, et le premier levé dans la famille va déposer les serviettes sur les transats avant le petit déj’ (je sais c’est minable, mais à la guerre comme à la guerre, et puis je rassure ma famille et mes amis, malgré tout jamais avant 9 h, faut pas exagérer !).

All-inclusive.jpgCar quand on passe des vacances en hôtel-club, il faut savoir que le temps du séjour, on fait partie d’un troupeau. La preuve : quand tu arrives, on te bague comme un mouton, à l’aide d’un joli bracelet en plastique de couleur, que tu ne dois absolument pas retirer jusqu’à ton départ, car attention, subtilité, on ne fait pas tous partie du même troupeau. Selon la couleur du bracelet, certains ont le droit de se bourrer la gueule toute la journée aux frais de la princesse, tandis que d’autres n’ont droit qu’à un (pour les moins chanceux) ou deux repas par jour, et doivent donc payer leurs boissons (ou mourir de soif, au choix). Faisant partie de la catégorie des chameaux capables de rester 15 jours sans boire, nous avons donc au bout de deux heures coupé nos jolis bracelets, puisque de toute façon nous on payait, et puis après ça fait une marque de bronzage, c’est trop moche. Meuhhhhh…

En plus, il fait croire que quand tu n’es pas « all-inclusive » (« all-in » pour les initiés), tu es potentiellement un voleur, car toi, si tu veux une serviette pour la plage, on te réclame 20 euros de caution, mais pas aux autres. Idem pour les raquettes de ping-pong, de tennis, etc… En même temps, vu la différence de prix entre les deux formules, tu peux te permettre de repartir avec la serviette de plage dans ta valise (s’il te reste de la place), ou alors tu as intérêt à être un gros buveur pour rentabiliser ta formule ; pour quatre personnes dont un enfant sur deux semaines, on nous demandait 1300 euros de plus pour avoir le bracelet magique, ça faisait quand-même cher du Coca !

drapeaux.jpgLe point positif, c’est que le fameux troupeau est polyglotte, et pas qu’un peu ! Dans ce type d’hôtel, on croise tout un tas de nationalités. On a ainsi rencontré des français bien sûr, des italiens évidemment, mais aussi des anglais, des allemands, des suédois, des russes, des polonais, des belges, des ukrainiens, des hollandais, des tchèques, et j’en oublie sûrement. Nous nous sommes offerts un vrai séjour linguistique pour le même prix, l’occasion idéale de prendre des cours de langues, et ce au sens propre comme au sens figuré, surtout pour la grande. Car je ne me fais aucune illusion, même si bien sûr nous n’avons rien vu, rien entendu, à mon avis elle n’a pas fait que les parler les langues étrangères…

Et puis au delà des nationalités, on côtoie tout un tas de gens différents, et c’est le mélange des genres justement qui peut parfois s’avérer amusant… ou pas ! Car l’hôtel-club est à mon sens à consommer avec modération, et définitivement, au delà de 100 chambres (ce qui est déjà pas mal), ça devient vite insupportable. D’autant que je ne sais pas si vous avez remarqué, mais sous prétexte qu’ils sont en vacances, les gens deviennent d’un sans-gêne à toute épreuve, et sont surtout particulièrement bruyants. Ainsi, peut-on m’expliquer pourquoi certaines femmes s’évertuent à marcher avec des talons du matin au soir, oubliant qu’éventuellement il peut y avoir du monde dans la chambre du dessous, pourquoi certaines familles ne peuvent pas se parler sans hurler pendant que tu essaies désespérément de récupérer d’une nuit trop courte, parce qu’il y a eu un « arrivage » de bétail dans l’hôtel à 4 h du mat’, et que certes, les valises à roulettes, c’est très pratique, mais traînées dans un couloir, ça te réveillerait un mort, pourquoi certains, hommes comme femmes, se sentent obligés de se balader à moitié à poil n’importe où dans l’hôtel, scène d’autant plus comique quand le même hôtel accueille un mariage où les 150 convives (comme si on n’était déjà pas assez nombreux !) sont eux particulièrement endimanchés, pourquoi quand quelqu’un renverse de la nourriture en se servant au buffet, tout le monde fait comme s’il n’avait rien vu, surtout le coupable, pourquoi sous prétexte que les repas sont justement servis sous forme de buffet, certains se croient obligés de remplir leurs assiettes comme s’ils faisaient des provisions pour la semaine, etc…

(à suivre...)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Lulu from Montmartre

Lulu, pacsée, maman comblée et marâtre assumée. Lulu From Montmartre est mon blog personnel. Pour tout savoir sur Montmartre autrement, rendez-vous sur www.montmartre-addict.com.
Voir le profil de Lulu from Montmartre sur le portail Overblog

Commenter cet article

La Fée Passie 17/08/2011 18:19



La suite, bon sang, la suite !!!! Il étaot de quelle couleur le bracelet ?



Lulu from Montmartre 17/08/2011 19:44



Le notre était rouge... et celui des "all-in" orange et jaune pour les mineurs (parce que les rouges, même mineurs, comme ils payaient, ils avaient droit à l'alcool !). La suite demain ET
vendredi...



isa 17/08/2011 16:14



Un classique et je partage grandement tes remarques mais suis comme toi .... 1 semaine par ci , par là ou avec le CE de ma boite, ça coute pas cher, permet de se poser et de bronzouiller sans
penser aux repas du soir !



Lulu from Montmartre 17/08/2011 16:33



Euh... ça coûte pas cher avec le CE, parce que plein pot c'est pas donné quand même ! Mais je reste convaincue que c'est la solution idéale quand on a des enfants et/ou des ados. La suite
demain...



Ava 17/08/2011 13:54



Je garde de très bons souvenirs de séjours en hôtel club : le sport, les repas préparés, les rencontres.


Oui, il y a partout des gens qui ne savent pas bien se tenir, mais globalement je pense qu'on peut bien s'y amuser.


 



Lulu from Montmartre 17/08/2011 14:02



Je suis complètement d'accord avec toi (d'ailleurs ce sont de très loin mes meilleurs souvenirs de vacances lorsque j'étais petite !), il faudra lire la suite...