Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LULU FROM MONTMARTRE

Bouts de vie from Montmartre, Paris et ailleurs...

Quand Maya l’abeille emménage sur la Butte

12525705183134331_ba4ZuiWv_f.jpgSi tout se passe bien, d’ici quelques semaines la Butte Montmartre devrait pouvoir s’enorgueillir, après le vin, de pouvoir produire son propre miel en accueillant deux ruches. C’est grâce à l’initiative de l’Association de Défense de Montmartre que le projet a vu le jour, relayé et financé par le Conseil de Quartier.

 

Il faut savoir qu’il y a de plus en plus de ruches dans Paris ; on en compte en effet pas moins de 300, réparties sur 40 à 50 ruchers. Ainsi, peut-être connaissez-vous ceux du Jardin du Luxembourg ou du Square Georges Brassens. Le 18ème arrondissement n’était pas en reste, mais il n’y en avait pas à Montmartre. Il faut dire que l’installation d’une ruche n’est pas chose facile, car il faut d’abord trouver une association pour soutenir et développer le projet, puis un lieu répondant aux contraintes liées à la réglementation, et enfin un financement. C’est ainsi que le projet montmartrois aura mis plus de 3 ans à aboutir, porté par des passionnés hauts en couleur comme on les aime dans le quartier…

© Droits réservés - Source*

 

A Montmartre, deux sites ont été envisagés : le Jardin Saint-Vincent, juste à côté des vignes, et le Jardin Gabrielle. Celui-ci présentait comme avantage d’être exposé plein sud, et surtout d’être fermé au public. De plus, il permettait de respecter la distance obligatoire de 5 mètres entre les ruches et par rapport aux habitations voisines. Le site, classé Espace Vert Protégé, nécessitait quand-même quelques aménagements. Ainsi, le terrain étant fortement en pente, il était impossible d’installer les ruches sur le talus. Il faudra donc implanter une plateforme sur le chemin actuel.


D’autre part, une haie de charmes sera plantée, haute de 2m, qui devraient obliger les éventuelles abeilles curieuses à voler haut et donc à ne pas importuner les riverains ou les passants, les fameux 5 mètres réglementaires par rapport à la voirie n’étant eux pas respectés.

 

2012_Ruches-0552.JPG 2012_Ruches-0553.JPG

2012_Ruches-0554.JPG 2012_Ruches-0555.JPG

 

Car c’est bien là tout le problème. On a beau nous dire que les abeilles ne sont pas dangereuses, ou en tout cas pas agressives (il paraît même que ce sont des animaux domestiques), il n’en reste pas moins qu’elles ont des ailes, et qu’elles auront beau être hyper bien installées dans leurs belles ruches flambant neuves, on ne pourra pas les empêcher d’aller voir ailleurs si j’y suis !

 

Les abeilles choisies pour Montmartre sont des abeilles noires, réputées pour leur caractère non agressif, mais elles peuvent prospecter jusqu’à trois kilomètres à la ronde autour de leur ruche pour se nourrir. Et il se trouve que mitoyen au Jardin Gabrielle se trouve la cour de récréation d’une école maternelle (accessoirement celle de mon fils) ; allez donc expliquer à trente ou cinquante gamins de 3 à 6 ans dans une cour de récré qu’il ne faut surtout pas bouger, en tout cas pas crier ni faire de grands gestes… Bonne chance !

 

J’ai assisté il y a une dizaine de jours à la réunion d’information destinée justement à rassurer les riverains, ou en tout cas à leur expliquer le projet. Nous étions très peu nombreux, mais il n’empêche que c’était intéressant. C’est comme ça que j’ai appris que malheureusement, ces ruches ne produiraient que très peu de miel (en tout cas pas suffisamment pour qu’il soit commercialisé), et qu’elles n’avaient pas de vocation pédagogique (le site ne permettant pas l’accueil du public).

 

C’est donc uniquement pour la biodiversité que les abeilles vont officiellement s’installer à Montmartre (car ce n’est pas d’aujourd’hui que la Butte attire les copines de Maya, les essaims sauvages étant déjà nombreux dans le quartier, sans pour autant gêner qui que ce soit). Il faut savoir que 80% des plantes à fleurs dépendent de la pollinisation (le phénomène qui permet la fécondation des plantes), et que les abeilles sont d’excellents insectes pollinisateurs justement. Mais je vous la fais courte, parce j’étais nulle en sciences naturelles, et si je vais plus loin je risque de dire n’importe quoi.

 

Les travaux, dont le coût est estimé à 31 000 euros (l’achat des ruches et du matériel, ainsi que la formation du personnel restant à la charge du Conseil de Quartier), devraient démarrer en mai, pour une livraison mi-juin.

 

Bien que n’ayant pas une âme écolo très développée (attention, je respecte l’environnement !), je trouve que l’installation de ruches dans le quartier est plutôt une jolie idée. Reste maintenant, à mon sens, à faire un tout petit travail de prévention et d’information auprès des plus petits, et tout ce joli monde devrait pouvoir cohabiter dans le plus pur esprit montmartrois.

 

Je signale à ce sujet qu’un spectacle pour enfants se joue actuellement au Théâtre de Nesle, intitulé « Le Bal des Abeilles », et dont le but est justement d’éduquer et de sensibiliser les plus petits à la vie de ces insectes. Plus d’infos sur le site de la compagnie.


BaldesAbeilles-affiche.jpg

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lulu from Montmartre

Lulu, pacsée, maman comblée, marâtre assumée et communicante digitale de proximité. Lulu From Montmartre est mon blog personnel. Pour tout savoir sur Montmartre autrement, rendez-vous sur www.montmartre-addict.com.
Voir le profil de Lulu from Montmartre sur le portail Overblog

Commenter cet article

Colombe Linotte 27/03/2012 17:51


Une abeille qui change à Chatelet pour aller butiner, ça me parle ! :)

Lulu from Montmartre 27/03/2012 20:10



J'adore l'idée !