Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LULU FROM MONTMARTRE

Bouts de vie from Montmartre, Paris et ailleurs...

Réforme des rythmes scolaires : parlons-en !

parents-ensemble-def.jpgJ’avoue que jusqu’à ce week-end, je ne m’étais pas vraiment posé de questions... J’avais vaguement entendu parler du projet de réforme des rythmes scolaires, j’avais hurlé toute seule devant mon bol de thé un matin en écoutant la radio que « ah non, ils ne vont pas nous recoller l’école le samedi matin, m’en fous, Junior il ira pas ! », j’avais bien noté que l’école serait fermée ce mardi pour cause de grève des enseignants, mais tout ça m’était un peu passé par dessus la tête. Et puis dimanche, alors que la maman d’un copain de Junior me faisait remarquer que « ça ne nous arrange pas cette grève, mais moi je pense que je vais aller manifester mercredi, parce que je ne sais pas toi, mais moi je la trouve nulle cette réforme », j’ai soudainement pris conscience que oui, il y avait comme un problème. Donc quand j’ai vu passer sur Twitter le message de Doudette et Libelul proposant de les contacter si, comme beaucoup d’autres parents, nous étions inquiets à propos de la réforme, j’ai immédiatement répondu présente !

 

Déjà, à la base, j’ai un problème très personnel avec les rythmes scolaires : depuis quand est-on efficace à 8h30 le matin ??? Moi quand j’étais petite, je commençais à 9h, c’était déjà tôt (j’assume, j’ai un problème, avant 10h je ne sers à rien, c’est mon horloge interne, je n’y peux rien) mais c’était correct. Mais 8h30 quoi ! Bien sûr, je suis ultra privilégiée, car je sais que la majorité des parents qui travaillent commencent beaucoup plus tôt que moi, et que pour certains 8h30 c’est même encore un peu tard... Mais quand-même, c’est vachement tôt. D’autant qu’à 11h30 du coup, c’est l’heure du déjeuner, et que la classe ne reprend qu’à 13h30, soit deux heures de pause le midi. Et là je pose la question : ils font quoi les gosses pendant deux heures ? Parce que pour le mien, en 15 minutes le repas est plié, et encore, ça c’est quand il mange bien. Et oui, je sais que ces deux heures ne sont pas de trop pour ceux qui n’habitent pas tout près de l’école et qui rentrent déjeuner à la maison, mais pour ceux qui restent à la cantine (ce qui dans l’école de Junior est le cas de 95% des enfants !), le temps est vraiment très long.

 

Or, sans rentrer dans les détails, ce que prévoit cette réforme, c’est de rajouter une demi-journée de classe par semaine, à la discrétion des municipalités : trop pratique pour les familles recomposées par exemple, dont l’un des enfants aura classe le mercredi matin et l’autre le samedi ! Ah oui et puis aussi du coup de raccourcir le temps de classe par jour, en rallongeant par exemple la pause du midi, ou en permettant aux enfants de quitter plus tôt ! Je connais un paquet de baby-sitters qui se frottent les mains, mais un paquet de parents qui se demandent déjà comment ils vont gérer la sortie d’école à 15h, sachant qu’ils ne seront pas à la maison avant 20h (ce qui est mon cas, car oui je commence tard mais je ne suis pas à mi-temps pour autant !). « Mais c’est pour favoriser les activités extra-scolaires, sportives ou artistiques... » Et là je me gausse, car dans l’école de Junior par exemple, les ateliers bleus étaient complets avant même d’avoir ouvert en septembre, et des parents ont dormi devant le Conservatoire en juin pour tenter d’inscrire leurs gamins (j’en avais parlé ici). C’est sans doute un cas isolé (sans doute...), mais du coup on est en droit de se demander si d’ici septembre prochain, tout aura vraiment été fait pour que les enfants ne se retrouvent pas sur le carreau. Et encore une fois, je me considère comme privilégiée, car j’ai les moyens de payer une jeune fille pour s’occuper de Junior après la classe, ce qui malheureusement est loin d’être le cas de tous...

 

Ce n’est pas que je sois contre une réforme à tout prix, j’imagine que si celle-ci a été envisagée, c’est qu’il doit y avoir de bonnes raisons, mais la moindre des choses aurait quand-même été d’en parler un minimum, encore plus avec les personnes concernées, j’entends nous, les parents. Evidemment, nous avons tous des arguments et des contre arguments, mais tant qu’à faire une réforme, autant que ce soit pour aller vers le mieux et pas vers le pire non ?

 

Moi, très égoïstement, et ce point de vue n’engage que moi et ma petite famille, je n’ai pas envie d’obliger mon fils à se lever à l’aube cinq jours par semaine, encore moins si c’est un samedi matin (de toute façon, je le dis officiellement, le samedi il n’ira pas, m’en fous !). Et qu’on ne vienne pas me dire qu’il n’a qu’à se coucher plus tôt, depuis qu’il est né il est du soir, et il ne s’endort jamais avant 21h30, JAMAIS, même si je le mets au lit à 20h. Maintenant je ne suis pas complètement stupide, si on doit repasser à la semaine de cinq jours, on s’adaptera (sauf si c’est le samedi ! Ah bon je l’ai déjà dit ?). Mais si c’est pour qu’il s’ennuie le midi (ce qui est déjà le cas) ou qu’il passe la moitié de ses après-midi devant la télé (parce que j’ai beau avoir mon BAFA et une super baby-sitter, que ce soit elle ou moi, ce n’est pas toujours évident de l’occuper !), alors je dis non.

 

C’est pourquoi je suis signataire de la tribune sur la réforme des rythmes scolaires, que je vous invite à consulter ci-dessous. Le but du jeu, c’est d’en parler, et c’est avant tout en tant que maman que je m’engage aujourd’hui, parce que je suis inquiète et qu’après, il sera trop tard. Cette tribune sera relayée aujourd’hui sur de nombreux blogs, et vous pouvez si vous vous sentez concernés signer la pétition à l’adresse suivante : http://parentsensemble.com, ainsi que liker la page Facebook ou suivre le compte Twitter @ParentsEnsemble.

 

 

 

PARENTS, PENSONS LA RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES ENSEMBLE.

 

Nous sommes parents.

Nous sommes inquiets.

En maternelle et en élémentaire, le passage à la semaine à 4,5 jours doit être mis en œuvre dès la rentrée 2013, soit dans 9 mois. A ce jour, l’information dont nous disposons est parcellaire et contradictoire. Le projet tel qu’envisagé ne nous semble pas à la hauteur des enjeux.

Nous croyons cette réforme nécessaire et en partageons les objectifs, à savoir mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous. Depuis 2008, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE et de fait des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Cette situation est préjudiciable et doit être revue.

Cependant, le projet de réforme qui nous est présenté ne nous semble pas répondre à ces objectifs. Le choix de l’organisation sera à la discrétion des municipalités. On risque de se retrouver avec des communes où les enfants auront cours le samedi, d’autres le mercredi, d’autres encore auront une pause de midi allongée, d’autres finiront plus tôt et auront une période d’études/garderie plus longue, etc. Les moyens mis en œuvre dépendront essentiellement du budget des communes. Impossible, dans ces conditions, d’imaginer que cette réforme soit facteur d’égalité entre tous les enfants de France, quel que soit leur lieu de résidence et leur établissement scolaire. Il appartiendra aux municipalités de faire un choix et d’en répondre devant les électeurs en 2014.

Nous espérions qu’à l’occasion de la réforme des rythmes scolaires, la place des arts, de la culture, des langues et du sport, etc. serait au cœur des préoccupations. Or, l’opacité des moyens à mettre en œuvre, l’augmentation du nombre d’enfants par animateur dans le temps périscolaire ainsi que la place choisie par les mairies pour ce temps (notamment à l’heure du déjeuner) vont diluer ces espoirs de diversification et de renforcement de ces enseignements.

Nous espérions également que cette réforme porterait sur l’intégralité du rythme scolaire, y compris le découpage entre vacances et classe et notamment la durée des grandes vacances. Force est de constater qu’il n’en est rien.

Nous sommes déçus et inquiets et rejoignons ainsi bien des enseignants. Nous craignons que l’augmentation du temps périscolaire sans réflexion quant à son contenu ni quant aux moyens de mise en œuvre fasse de ce temps un temps de désœuvrement organisé… Cela irait encore une fois à l’encontre de l’objectif de la réforme.

Afin de préserver le symbole de la demi-journée de cours supplémentaire, Il est essentiel de ne pas sacrifier les apprentissages, de ne pas perdre cette opportunité historique d’accroître l’égalité des chances des enfants face aux activités artistiques et sportives en créant du temps de garderie. Cela n’apporterait rien aux enfants, dévaloriserait un peu plus l’école et la fonction des enseignants et  remettrait en question l’organisation des familles.

Nous devons à nos enfants une réforme ambitieuse.

Citoyens connectés, blogueurs, parents, nous avons reçu de nombreux retours d’autres parents qui partagent nos inquiétudes et ne se sentent pas représentés.

Nous demandons à être entendus.

Prenons le temps de réformer l’école ensemble.

8alamaison , Agathe VANDAME , Allo Maman Dodo , Annabelle , Audrey, Madame Koala ,
Aymeric Marlange , Béalapoizon , Bettina Brouard , Buhot Stéphanie , Carole Nipette ,
Caroline , Ces Doux momentsChiawaze , Ciloubidouille , Claire Hoenen , Colombe ,
Cranemou , Cynthia , David Beck , Delphine Gagnon , Doudette ,
Estelle Peralta , Expressions d’enfants , FashionMama , Florence ,
FlorenceMKoenig , Gaëlle Picut , Gauthier Vranken , Ginie Femmesweetfemme ,
Harmony Rouanet , Henry le Barde , Isabelle Duvert , Jane Gueneau aka. Libelul ,
Julesetmoa , Julie B , Julie Dessagne , Julien , Juliette Merris ,
Karine Un bébé pour mes 30 ans , La Poule Pondeuse ,LN moitoutetrien ,
Lulu From Montmartre , Lydiane Le Roy , M Delobel , Madame , Madame Parle ,
Madame Zaza of Mars , Madame Ziadeh , Maman nanou , Mamanwhatelse , Marc Guidoni ,
Marie-Gwénaëlle Chuit , Marlène Schiappa , Mauvais Père , Mazzhe , Michaëla Avventuriero ,
Michèle, Maman on bouge , Missblogdel , MissBrownie , Naddie , Nadine A ,
Nicolas Gilbert @zegilbos , Pourquoisecompliquerlavie , Sabine ,
Samuel Lamotte d’Incamps , Sandra Elle , Sandrine Donzel ,
Sophie Reynal , Tetedeblog , Till the Cat , Unperfect mum ,
Voilapapa , Yusaku (Père de 3 enfants)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Lulu from Montmartre

Lulu, pacsée, maman comblée et marâtre assumée. Lulu From Montmartre est mon blog personnel. Pour tout savoir sur Montmartre autrement, rendez-vous sur www.montmartre-addict.com.
Voir le profil de Lulu from Montmartre sur le portail Overblog

Commenter cet article

Dame de Myrrhe 26/01/2013 23:11


Moi, je suis enseignante et désepérée que ni les médias ni les politiques n'écoutent nos propositions, nos doutes. On est fainéant, nous les profs. C'est sûr. Alors venir une demie-journée de
plus pour le même salaire, c'est vrai qu'on n'en veut pas ...


Personnellement, je suis contre cette pseudo-réforme qui ne change rien sinon que nos élèves seront plus fatigués, nous aussi, qu'on ne fera toujours pas plus d'activités culturelles car les
mairies n'en ont pas les moyens, et n'ont pas le personnel. 


En revanche, il y a mille autres problèmes dont personne ne parle. Personne ne vient filmer la réalité de nos écoles. Personne ne dit que les programmes sont inadaptés, qu'il manque des
orthophonistes et des formations, qu'il nous faut des éducateurs, que les enseignants sont pour une journée scolaire revue mais surtout avec des grandes vacances moins longues, qu'on a des
classes souvent trop chargées avec beaucoup d'enfants qui ne parlent pas français en CM, qui n'ont parfois pas été scolarisés, des élèves handicapés qui devraient être pris en charge dans
d'autres structures, mais que ces structures manquent de places ... Oui, nous sommes pour LE changement, mais celui qui sera efficace ! Et puis, surtout, nous, enseignants, ne nous sentons pas
encouragés, ni par nos Inspecteurs, ni par nos Ministres successifs, et les parents, cela dépend. Si j'ai un merci en fin d'année, c'est déjà beau ! Bien sûr, je sais, il y a des écoles où c'est
différent. Heureusement, les enfants, certains, sont là. Avec leur sourire et leur gentillesse.


Merci pour cet article qui fait - une fois de plus - entendre l'absurdité de cette "refondation" ridicule !

Lulu from Montmartre 27/01/2013 21:07



Je pense (j'espère !) que ceux qui pensent qui critiquent les enseignants ne doivent pas avoir d'enfants scolarisés ! Pour ma part, j'admire profondément votre travail et votre patience, et je
trouve cette réforme telle qu'elle se présente aussi absurde pour les enfants que pour les enseignants !