Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LULU FROM MONTMARTRE

Bouts de vie from Montmartre, Paris et ailleurs...

Mon coup de coeur ciné : Jappeloup

jappeloup_600.jpgAssez bêtement, j’ai toujours tendance à penser que lorsqu’on n’est pas passionné par un sujet, on peut avoir du mal à vraiment apprécier un film qui en parlerait. Ainsi, si je n’avais pas été invitée à la projection de Jappeloup en avant-première, je n’aurais peut-être pas eu envie d’aller le voir au cinéma ; et j’aurais fait une grosse erreur !

 

Jappeloup, c’est l’histoire vraie d’un cheval d’exception, médaille d’or aux Jeux Olympiques de Seoul en 1988 avec son cavalier Pierre Durand. Guillaume Canet, à l’origine de ce projet, a écrit le scénario en s’inspirant de la vraie vie de Pierre Durand, réminiscence de sa propre histoire puisqu’avant de devenir comédien, il se destinait à une carrière de cavalier, passion mise à mal à la suite d’un accident. Mais Guillaume Canet était un cavalier émérite, et 20 ans après arrêté la compétition, il est remonté en selle pour incarner ce rôle.

 

Jappeloup ne raconte pas simplement une histoire entre un homme et un cheval, aussi exceptionnel fut-il, c’est aussi et surtout un film sur le courage et la passion, ainsi que sur le respect des valeurs. Le père de Pierre Durand a consacré sa vie à la passion de son fils pour l’équitation, mais celui-ci décide pourtant un jour de devenir avocat. Et puis finalement, sa route va croiser celle de ce cheval trop petit (1,58 m au garrot) et trop caractériel pour imaginer qu’il puisse devenir un tel champion de saut d’obstacles. Il va alors tout miser sur lui, surmontant envers et contre tout (et tous !)  les échecs et les humiliations, jusqu’à obtenir la consécration aux Jeux Olympiques de 1988.

 

Comment vous dire que j’ai véritablement adoré ce film ? Tout m’a plu : une histoire sublime racontée sans mièvrerie, une ambiance qui m’a tellement rappelé mon enfance (70’s power), une réalisation intelligente et toute en finesse qui nous fait pénétrer au cœur des compétitions, et un casting d’exception. Tous les acteurs sont remarquables, à commencer par Daniel Auteuil, qui incarne le papa de Pierre Durand, bouleversant de justesse et de simplicité. Mais tous sont vraiment formidables : Guillaume Canet, Marina Hands, Lou De Laâge, Marie Bunel, Tcheky Karyo (juste parfait) et Jacques Higelin (mais pourquoi ne voit-on pas plus souvent Jacques Higelin au cinéma ?).

 

C’est bien simple, je pense avoir versé ma première larme au bout d’une petite demi-heure, et je pleurais encore durant le générique de fin (sachant que le film dure deux heures, je vous laisse imaginer ma tête à la sortie). Ce film m’a fait passer par toutes les émotions : la joie, la peur (l’angoisse des parents à chaque compétition est tellement communicative), la tristesse, le stress... Quand je pense que j’avais entendu Natacha Polony dire chez Ruquier la veille au soir qu’elle reprochait au film son manque d’émotion ! Il va falloir qu’on m’explique ce qui la touche alors, parce que pour moi, plus d’émotions aurait frisé l’insoutenable, et pourtant je n’ai pas particulièrement la larme facile.

 

Soulignons également la réalisation de Christian Duguay, québécois lui-même passionné d’équitation, et qui grâce à sa caméra nous fait vivre les compétitions comme si on y était. Dans la salle, hormis des reniflements dignes et discrets mais bien présents (non je ne suis pas la seule à avoir pleuré), j’ai surtout entendu des « hooooo... » à chaque saut de Jappeloup, ceux-ci étant pour la plupart filmés en plan serré et au ralenti. J’ai vraiment retrouvé dans ce film les sensations vécues lorsque j’avais assisté aux Gucci Masters, la richesse du scénario ne faisant qu’accentuer la palette des émotions.

 

Que vous soyez passionné d’équitation ou pas, ce film ne pourra pas vous laisser indifférent. Si vous ne connaissez pas du tout l’histoire de Jappeloup, vous la découvrirez avec d’autant plus de plaisir (ma maman a vécu le film comme un thriller, elle est ressortie de la projection épuisée !), et si au contraire vous êtes un spécialiste en sports équestres, je ne doute pas que vous apprécierez d’autant plus ce magnifique hommage à ce cheval hors-normes, même si d’après ce que j’ai compris, tout n’est pas complètement exact dans le film.

 

En tout cas, il s’agit de mon premier gros coup de cœur cinématographique de l’année, et même si, comme me l’a fait remarquer PacsMan à juste titre, la bande-annonce n’est pas forcément très « vendeuse », je vous recommande vivement d’aller voir Jappeloup, c’est vraiment magnifique. Sortie mercredi 13 mars.

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lulu from Montmartre

Lulu, pacsée, maman comblée, marâtre assumée et communicante digitale de proximité. Lulu From Montmartre est mon blog personnel. Pour tout savoir sur Montmartre autrement, rendez-vous sur www.montmartre-addict.com.
Voir le profil de Lulu from Montmartre sur le portail Overblog

Commenter cet article

My Little Discoveries 11/03/2013 13:46


Ado, j'aimais beaucoup l'équitation et j'avais d'ailleurs un livre sur Jappeloup! Avec un tel casting il est certain que j'irai voir ce film, et j'ai encore plus hâte aprẻs la lecture de ton
article! ;o)

Lulu from Montmartre 13/03/2013 19:34



Vraiment, je ne pensais pas être aussi agréablement surprise, alors que je n'ai jamais fait d'équitation de ma vie !



Aurore 11/03/2013 12:54


Il sort mercredi, j'ai très envie de le voir, la bande annonce m'a donné envie. Comme tu le dis si bien, j'ai l'impression que c'est avant tout un film sur le courage et la persévérance. Ton
article me motive encore plus en ce sens ! 

Lulu from Montmartre 13/03/2013 19:35



Oui vraiment, c'est bien plus qu'un film sur l'équitation !



vivelaroseetlelilas 11/03/2013 11:43


C'est assez fou parce qu'en voyant la bande annonce, j'ai pensé que c'était uniquement destiné aux gamines passionnées d'équitation, mais à la lecture de ta critique, cela n'en a pas l'air.
Pourtant, pourtant, cette histoire fait tellement niaise/mièvre... Pt en DVD, au cinéma sûrement pas.

Lulu from Montmartre 13/03/2013 19:36



Non je t'assure, c'est tout sauf mièvre ! Et je n'ai jamais fait d'équitation de ma vie !!!